la poésie existait bien avant que le monde des hommes ne voit le jour
bien avant que le monde ne soit une séparation de la terre et du ciel
les premiers poèmes étaient des suites de signes
des empreintes d’argile de lézards en train de se débattre avec la mort
d’abeilles enfermées dans le pollen des fleurs
de scorpions reflétant les putréfactions des ventres enceintes.
Les mots qui se laissent manipuler par les hommes buttent, se heurtent entre eux,
font trainer leurs pieds sur le sol. Ils s’amusent de l’âme qu’ils peuvent réduire en un instant,
à l’absurdité de cette page blanche, de cette page rectangle où l’encre fuit
vers la langue
et dans ce rire silencieux où ils se moquent silencieusement d’eux même,
soudain ressort la grâce et l’équilibre de l’accident. Ils n’ont de contrôle sur rien.
Ils sont les mains qui tremblent sous la lumière de la lampe qui sont les mains du monde
plongés dans le chaos des planètes qui tournent, qui tombent dans le vide de l’espace,
des étoiles qui s’effondrent sur elle-même et plongent à jamais une région du temps
dans les ténèbres. c’est toujours la parole qui erre sans fin vers l’absolution blanche,
jamais les êtres. La poésie vient avec notre mort, avec le dernier cri de la bête sauvage
qui nous voit grandir dans sa nuit, seuls, avec les ombres des villes, des ports, des navires
la poésie s’écrit comme des moisissures à la surface d’une miche de pain, il suffit d’une conjugaison,
d’un temps, pour faire entrer le cycle des nuits, le cycle des rêves, par ta plume, des oiseaux
qui fuient cent fois les branches des arbres pour sentir la durée comme un espace d’infini
où l’image, le cadre, l’effondrement de la forêt
les rattrape ou ne les rattrape pas, où les millénaires sont le verre de lait et les miettes
laissées sur la table pour écrire ce que voit la poésie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s