Tout compte fait
Il faudrait qu’on s’occupe que des rêves
Qu’on foute la réalité dehors
Pour de bon
Comme on le fait chaque fois dans l’imaginaire
Pour qu’elle devienne ce précieux lointain
Qui fait de la sécheresse
la résistance du beau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s